Nouveaux PEBKAC

Bienvenue sur PEBKAC, qui recense les meilleures quotes d'erreurs informatiques dues à l'utilisateur.
L'acronyme PEBKAC signifie "Problem Exists Between Keyboard And Chair". N'avez-vous jamais fait l'expérience d'un "problème d'ordinateur" causé non pas par le PC ou le système, mais par celui qui l'utilise ?
Le problème se situe entre la chaise et le clavier : soumettez vos histoires, donnez votre avis !

+151
27

Extrait du forum d'un site destiné à comprendre le fonctionnement des ordinateurs :
« […] je pense très certainement avoir grillé le bloc d'alimentation en manipulant le petit bouton rouge à l'arrière de l'unité centrale (230 – 115 V), lorsqu'il était allumé […] ».
Perspicace, mais PEBKAC.

RedStroyer
+143
17

Dans mon IUT, j'ai entendu aujourd'hui un étudiant faire l'éloge de la fameuse extension de navigateur AdBlock… en le présentant comme un antivirus. PEBKAC.

Viking57
+152
21

Sur un site de téléchargement d'applications Android (Play Store), j'ai pu lire :
« Bonjour, cette application fonctionne-t-elle avec des téléphones non-Android ? Si oui, ça ne fonctionne pas ! ».
PEBKAC.

+218
16

Mon voisin est désespéré d'échouer systématiquement à installer un logiciel sous Windows.

Sa technique : il lance l'installateur du programme, ce qui ouvre une fenêtre 'invitant à fermer les programmes en cours. Il s'applique donc à fermer studieusement non seulement le programme d'installation lui-même, mais aussi à éteindre Windows : « Car ainsi, on est sûr que tous les programmes seront bien fermés ». Puis il attend quelque temps et, en rallumant la machine, constate avec amertume que le programme ne s'est toujours pas installé. PEBKAC.

+150
15

Ticket d'un utilisateur:
« Bonjour, je ne parviens pas à m'envoyer un e-mail. Je reçois une notification le lendemain. Pouvez vous regarder ? »

Je regarde les courriers envoyés sur mes passerelles, et je les vois en rétention. J'observe d'un peu plus près :
Expéditeur : <prénom>.<nom>@<sous-domaine>.<domaine>.com
Destinataire : <prénom>.<nom>@<domaine>.<sous-domaine>.com

Lorsque je lui fais remarquer, il me répond que c'est « mon système de me*de qui fait n'importe quoi ».

Ajoutons à cela que ce message ne contient rien de très « professionnel » (MP3/MP4)… Non seulement il n'est pas fichu de savoir écrire sa propre adresse e-mail, mais en plus il est de mauvaise foi. PEBKAC.

+145
21

En plein recrutement de mon replaçant comme webmaster, nous avons eu droit à une candidature d'une personne (je cite) « experte en accessibilité Web », « technologue du Web » et « au fait, de par [ses] lectures, des dernières évolutions de l'Internet ».

Un petit tour sur son site nous a permis de vérifier cela : site en tableaux codés au pixel près et rempli d'animations Flash, avec du texte en JPEG pour pouvoir mettre la « jolie » typographie voulue. Quant à l'accessibilité, on la cherche encore.

Au final, nous ne l'embaucherons pas. PEBKAC.

gdami1
-67
28

Lorsque j'étais étudiant, le prof' de statistiques nous avait fait faire un TP sur Excel, et nous avions toutes les données dans un fichier *.txt à côté. Nous avons tous commencé à recopier à la main les nombres du fichier texte dans le tableur, sous le regard moqueur de l'enseignant.

Trouvant ça louche, j'ai cherché un peu et découvert que l'on pouvait ouvrir directement un fichier texte « séparation point virgule » (CSV) dans Excel.
J'ai gagné beaucoup de temps, et surtout ce soir là je me suis couché beaucoup moins… PEBKAC.

+124
18

Toujours chez l'opérateur au carré, on me demande de mettre en place une base de données standby qui sait tout en novembre dernier. Je dois mettre en place la base de données ainsi que les scripts associés pour la faire fonctionner via un ordonnanceur. Cette base devra être en « read only » une partie de la journée, et être en « recover » une partie de la nuit.

Presque deux mois de travail pour faire le tout, car les scripts doivent sortir les bons codes de retour, ainsi que pour les tests. C'est un projet aux alentours de 20.000 €.

La mise en production arrive fin janvier, et rien ne fonctionne, les utilisateurs ne peuvent pas se connecter à la base via l'application. Le chef de projet fait appel à l'éditeur, recherche dans la documentation et sur Internet… et là, la réponse : l'application n'est pas compatible avec une base standby car elle crée des tables à la connexion, et ce même en lecture seule.

Six mois de pré-étude, deux mois de travail pour le DBA, et pas de compatibilité. PEBKAC.

+72
15

Il y a quelques jours, on me fournit un programme à utiliser. Il doit générer une série de fichiers à partir d'un, dont je lui indique l'emplacement. Après quelques manipulations, je remarque qu'un bug survient lorsque l'adresse dudit fichier suit une certaine syntaxe. Qu'à cela ne tienne : comme la plupart des programmes scientifiques pointus, celui-ci est libre. Je m'en vais donc télécharger les sources pour trouver le problème exact afin de le signaler au concepteur. J'ai donc pu découvrir :

– Que la longueur du string contenant l'adresse du fichier était codé en dur. Nous avons donc en haut du main un joli #define BUFLEN 256, qui est par ailleurs également la longueur de tous les autres string du code.

– Que l'adresse du fichier ne pouvait pas contenir d'espaces (je n'ai pas encore trouvé exactement la source du problème, mais je soupçonne une fonction remove_extension d'en être la cause).

Je vais bien entendu envoyer un e-mail à l'auteur, mais en attendant… PEBKAC.

+171
17

Après d'énièmes recherches sur l'école écossaise célèbre en matière d'informatique et hacking que je compte rejoindre à la rentrée, je tombe sur un reportage d'une chaîne d'information (datant de 2009) que je décide de regarder avec appréhension.

Un départ plutôt bon (si l'on omet qu'ils déclarent l'école se situer en Angleterre), je commence à être soulagé… avant de voir la voix OFF commenter : « Avec ces manipulations, n'importe qui pourrait percer à jour les codes de la Banque de France ».

La commande en question : ls -l.

Mais la perle du reportage reste la conclusion : « Mais aucun souci, avec la loi Hadopi, nos pirates français ne pourront plus lever le petit orteil ».

Mettre dans le même panier hackers, et utilisateurs qui téléchargent illégalement… PEBKAC.